Votre Partenaire Objectif RSO
Accueil
Cabinet
Activités
Actualités
La lettre
Sphère RSO
Nous contacter

Privatisation des barrages hydroélectriques : un enjeu autant politique que sociétal

2019/05/09 14:16:22, posté par Jean-Gabriel Giraud

Bruxelles veut imposer à la France l'ouverture à la concurrence de 150 barrages hydroélectriques dont la concession arrive à échéance dans quatre ans. L'ancienne ministre de l'Écologie Delphine Batho, craint "une hausse des prix de l'électricité, comme on l'a vu avec les autoroutes".

L'électricité qui sort des barrages hydroélectriques représente 13% de la production électrique en France. Il s'agit de la deuxième source d'énergie du pays, juste derrière le nucléaire. Surtout, c'est la première énergie renouvelable en France, deuxième plus grand producteur d'hydroélectricité en Europe après la Norvège.

Les communes qui vivent de ces "réservoirs" s'inquiètent du fait que l'accès à l'eau puisse devenir payant demain et ne sont pas enclins à abonder la privatisation.

Malgré la demande d'ouverture à la concurrence de Bruxelles, la France peut décider de ne pas privatiser ces barrages. Pour cela, il faudra convaincre la Commission européenne que ce n'est pas une bonne idée. Si cela échoue, l'affaire se réglera devant la Cour de justice européenne.

Source : europe1

Lire également : Ouverture des barrages à la concurrence : pourquoi la demande de Bruxelles suscite des craintes

===============

Les enjeux sont non seulement politiques (énergie...) et économiques (irrigation...), mais sociétaux et écologiques. L'eau est une ressource naturelle (comme les forêts ou l'atmosphère - ISO26000), un intrant des besoins essentiels de l'Homme.

"...Il convient que les organisations, selon le cas, envisagent d'adopter ou de maintenir des politiques spécifiques pour garantir la distribution efficiente de biens et de services essentiels lorsque cette distribution est menacée." (ISO 26000 - Droits de l'homme - chap 6.3)

En complément, l'eau est un bien public, une source d'énergie qui nécessite un accès durable ("un besoin fondamental de l'Homme et un droit de l'Homme fondamental"). Toute organisation se doit de gérer "les ressources en eau afin de garantir un accès à tous les utilisateurs dans les limites de son bassin hydrographique." (ISO 26000- 6.5.4 Environnement — Utilisation durable des ressources)