Votre Partenaire Objectif RSO
Accueil
Cabinet
Activités
Actualités
La lettre
Sphère RSO
Nous contacter

L'identification du syndrome de burn out (rapport Sebaoun)

2017/03/09 22:44:03, posté par Jean-Gabriel Giraud

La commission des Affaires sociales de l'Assemblée nationale a récemment rendu public la conclusion des travaux de la mission d’information relative au syndrome d’épuisement professionnel (ou burn-out *). Ce document a été présenté par Gérard Sebaoun, rapporteur (lire sa déclaration).

Une centaine d’interlocuteurs représentatifs ont été rencontrés. Le rapport (137p, publié le 23 février) est accessible ici. Il est présenté en 6 grands chapitres qui sont autant de questions, auxquelles sont associées 27 propositions.

"La souffrance psychique au travail est une réalité grandissante qui ne s’est pas substituée à la pénibilité physique" déclare Gérard Sebaoun et de constater une réponse inadéquate face à la réalité de l épuisement professionnel. La Commission rappelle l’article L 4121-1 du code du travail "L'employeur prend les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale des travailleurs".

Nous citerons, en référence à la norme de comportement ISO 26000:2010, les engagements de responsabilité sociétale en matière d'attention aux "éventuelles différences d'impact sur les hommes et les femmes au travail, et de manière générale, en matière de sécurité et de santé", en vue de tenir compte du "bien-être des travailleurs".

La commission donne son avis et ses préconisations sur les conditions de reconnaissance du burn-out * en maladie professionnelle. Elle suggère de créer un "centre national de référence consacré à la santé psychique au Travail", placé sous l’autorité de la Santé publique en France et structuré en "comités régionaux de reconnaissance des maladies professionnelles" via un "maillage du territoire par un réseau de consultations multidisciplinaires".

Le burn-out * est assurément un thème relevant de la responsabilité sociétale et de la protection de la santé. N'y apporter aucune réponse impacte la santé des travailleurs, la sécurité au travail et, par effet domino, la qualité de vie.

LOG'ins Consultants a appliqué la méthodologie de sa gamme "d'aides à la décision par le sens" applicables à tous types de documents, pour explorer le rapport Sebaoun et en extraire quelques illustrations clés.

On retiendra :

  • la définition du burn-out : le surengagement est un facteur clef de l’épuisement professionnel la notion de surengagement, de surmenage,... les troubles de l adaptation, la perte de motivation, le stress en milieu professionnel et risques associés... les modèles de job strain (le modèle de Karasek, l approche développée par M. Johannes Siegrist)... les facteurs de risques psychosociaux... => le burn-out * ne doit pas faire l’objet d’une "psychologisation" systématique, puisqu’il s’agit d’un processus de dégradation de la santé au travail et que les aspects psychologiques n’en sont que la résultante.

  • le contexte du travail et de son environnement : l apparition de nouvelles méthodes d'organisation du travail, de nouvelles méthodes de management, et par voies de conséquences, l'apparition de souffrances liées au travail... l activité professionnelle du salarié patient...l envahissement de la vie professionnelle par la vie personnelle, l investissement professionnel intense...

  • les conséquences socio-économiques : le coût économique des maladies psychiques... la réalité du coût social de l épuisement professionnel...

  • le diagnostic de santé : faire le lien entre l’état de santé et l’activité professionnelle du salarié-patient, car la prise en charge commune des victimes de burn-out * ne fait pas le lien avec leur travail... le dossier médical en santé et son accès par le salarié-patient... l avis du service de santé au travail compétent sur le projet d accord... les pathologies relatives à l épuisement professionnel... l incapacité professionnelle permanente...

  • le système de prévention : _la prévention au travail (document unique d évaluation des risques, guide pratique d évaluation des risques)...

  • l'appui du corps médical : l’élaboration de recommandations de bonne pratique à destination des médecins du travail et des médecins généralistes sur le repérage, la prévention et la prise en charge du syndrome d’épuisement professionnel (SEP) ou burn-out * (préconisations de la HAS)... améliorer la prise en charge des personnes victimes d'épuisement professionnel, et leur réinsertion professionnelle...

  • le système d'assistance de proximité : les infirmiers chargés de la surveillance de l état de santé des salariés... Favoriser la mise en place d’un réseau de salariés, délégués du personnel et représentants de CHSCT, formés à la vigilance contre les risques psychosociaux (proposition 12)... les voies de recours (proposition 26)...

  • le système de reconnaissance administrative : la montée en puissance des demandes de reconnaissance... expérimenter abaissement du taux minimal d’incapacité professionnelle permanente ... capacité du système actuel de traitement des demandes de reconnaissance...

  • le système d'amélioration : la notion de qualité de vie au travail, celle de la qualité du travail... faire de la qualité de vie au travail l’objet d’un dialogue social organisé et structurant...

Syntaxe : Plusieurs combinaisons coexistent : burn out, burn-out, burnout

Sources biblio :