Votre Partenaire Objectif RSO
Accueil
Cabinet
Activités
Actualités
La lettre
Sphère RSO
Nous contacter

La gestion du risque de réputation...

2016/07/01 17:38:16, posté par Jean-Gabriel Giraud

Selon l'AMF, "Le document de référence est un document d’information qui constitue un outil de communication en donnant aux analystes financiers, aux investisseurs institutionnels ou aux actionnaires individuels, toutes les informations nécessaires pour fonder leur jugement sur l’activité, la situation financière, les résultats et les perspectives de l’émetteur".

L'*investisseur sera attentif aux dispositifs de gestion et contrôle des risques (1), que met en oeuvre l'entreprise. "La gestion des risques comprend un ensemble de moyens, de comportements, de procédures et d’actions adaptés aux caractéristiques de chaque société qui permet aux dirigeants de maintenir les risques à un niveau acceptable pour la société", rappelle l'AMF. Outils de pilotage et d’aide à la décision, cette démarche mobilise les collaborateurs de la société autour d’une vision commune des principaux risques et les sensibilise aux risques inhérents à leur activité.

Les méthodes et outils d'analyse documentaire, qu'utilise et propose LOG'ins Consultants, appliqués sur les contenus des documents de référence, font émerger un ensemble d'observations. En comparant les publications des années 2015 et 2016 par rapport à la norme de comportement ISO 26000, on citera comme particulièrement signifiantes :

  • les thématiques en progression : les processus de prise de décision, l'analyse des impacts des décisions, l'amélioration des pratiques, la lutte contre la corruption et la violation contre les droits de l'homme, l'attention portée à la chaîne d'approvisionnement, les conditions de travail décentes et les normes internationales du travail, les données personnelles, les conventions internationales, les impacts sur l'environnement, les initiatives en matière de responsabilité sociétale, les pratiques de responsabilité sociétale, le rapport RSE, les activités philanthropiques...

  • les thématiques en régression : les comportements (éthique, anticoncurrentiel), la notion de comportement responsable, le concept de "bonnes pratiques" (best practices), l'égalité entre hommes et femmes, l'attention portée aux communautés locales et la contribution au développement local, le rôle des parties prenantes et les parties prenantes elles-mêmes, la sécurité des consommateurs, l'utilisation durable des ressources, les objectifs du millénaire pour le développement durable...

S'agit-il de choix éditoriaux ?

(1) Le risque représente la possibilité qu’un événement survienne et dont les conséquences seraient susceptibles d’affecter les personnes, les actifs, l’environnement, les objectifs de la société ou sa réputation.