Votre Partenaire Objectif RSO
Accueil
Cabinet
Activités
Actualités
La lettre
Sphère RSO
Nous contacter

Rémunération des dirigeants et Salaire décent

2016/06/21 16:41:26, posté par Jean-Gabriel Giraud

La rémunération, la résilience climatique, la digitalisation de l’économie et la parité au sein des conseils d’administration ont été des sujets phares au sein des assemblées générales des actionnaires, lit-on sur le post de Novethic, paru le 20 juin. Tout en notant que la question des rémunérations a cristallisé la contestation des actionnaires… ’Les conseils d’administration ne respectent pas assez les actionnaires’ avait formulé Emmanuel Macron, ministre de l’Économie, en mai dernier. En outre, le rôle des actionnaires et celui de l’administrateur représentant les actionnaires font débat.

La question du "salaire décent" prend toute sa place dans le débat sociétal actuel… "Plus d’un milliard et demi de dollars, voilà le salaire annuel des "leaders" les mieux payés du monde" lit-on par ailleurs. La norme internationale de comportement ISO 26000 abordait la question autour des conditions de vie et du travail associé à un travail décent. "Le développement du capital humain englobe le processus qui consiste à élargir les choix des personnes en développant leurs capacités, permettant ainsi aux femmes et aux hommes d'avoir une vie longue et saine, d'être bien informés et d'avoir un niveau de vie décent."

D’autres sources évoquent des rétributions justes ou un salaire assurant des conditions d'existence convenables, voire un salaire vital. La récente votation suisse portant sur un revenu minimum pour tous, payé par l'État … et visant à instaurer un revenu de base inconditionnel (RBI) est un signe sociétal. Ce revenu, testé en Finlande et débattu chez les Think Tanks en France, doit permettre à "l'ensemble de la population de mener une existence digne et de participer à la vie publique".

A l’heure où le modèle salarial est revisité, où de nouveaux paradigmes émergent, où les questions environnementales sur fond d’épuisement des richesses naturelles et de réchauffement climatique sont à l’ordre du jour et deviennent stratégiques pour les générations futures, on comprend mieux la crispation autour de l'article 2 du projet de loi El Khomri.

lien court : http://k6.re/ta_YM